Female blue eye_edited.jpg

Des thérapies efficaces pour dépasser les traumatismes :

3 (1).jpeg
  • Vous avez vécu un événement douloureux et vous n’arrêtez pas d’y repenser ?

  • Depuis, vous vous sentez stressé(e) ou angoissé(e) ?

  • Vous êtes fatigué(e), vous n’arrivez plus à dormir ou vous faites des cauchemars ?

  • C’est comme si vous étiez vide, coupé(e) de vos émotions ? Au contraire, les émotions explosent, parfois vous êtes plus irritable, presque impulsif ?

  • Ce qui vous est arrivé vous a marqué et continue d’avoir un impact sur vous ?

Les symptômes causés par les traumatismes seront différents pour chacun de nous. Dans la majorité des cas, notre capacité naturelle de résilience va nous permettre de nous en sortir seul(e), mais parfois nous aurons besoin d’une aide. 

L’EMDR et le RITMO font partie des thérapies qui peuvent vous permettre de dépasser les traumatismes. Ces approches utilisent des stimulations bilatérales alternées (SBA) pour mobiliser vos capacités de résilience afin de vous libérer du poids d’évènements douloureux de votre passé.

Pour la petite histoire, Francine Shapiro (Psychologue, PhD) a développé l’EMDR à la fin des années 80 aux Etats-Unis, ce qui lui a permis d'étudier son impact, par exemple, sur les vétérans de la guerre du Vietnam. 

Le RITMO est une thérapie brève, apparentée à l'EMDR. Elle a été développé par Lili Ruggieri, auprès de laquelle je me suis formée. Celle-ci a repris le protocole EMDR en l’améliorant grâce à ses connaissances d’hypnose. 

 

L'EMDR a bénéficié de multiples études scientifiques et de nombreuses autorités de santé, dont l’OMS, la recommandent en première ligne dans la prise en charge des États de Stress Post Traumatique.
 

 

Plus précisément, comment ça marche ?

 

Les neuroscientifiques ont cherché à comprendre comment les SBA nous aident à digérer les émotions douloureuses ce qui a permis des découvertes passionnantes sur le fonctionnement du cerveau : 

IMG_0684.jpg

Tant que nous sommes figé(e)s dans un événement traumatique, la zone de notre cerveau responsable des émotions, le système limbique, reste hyperactive.

 

Durant la séance, au moment où ces émotions douloureuses sont digérées, cette zone s’apaise sur l’imagerie cérébrale. Pourquoi ce changement ? L’une des hypothèses évoquées par les neuroscientifiques, c’est que les SBA, en imitant le mouvement des yeux présent durant le sommeil paradoxal, activent les aires cérébrales associées à cette phase de notre cycle de sommeil. Or, le sommeil paradoxal est connu pour faciliter le retraitement des émotions.

Comment se déroulent les séances ?

Au début de votre thérapie RITMO, nous allons commencer par faire connaissance, comprendre vos besoins et je vais répondre à vos questions.

Lorsque vous êtes prêt, nous allons amorcer la phase de retraitement du traumatisme. Pendant que vous vous focalisez sur le souvenir à intégrer, je vais vous guider dans le protocole RITMO.

alarmy_e5r9dk.jpeg

 

Pour avoir le temps de bien vous accompagner, nous prendrons entre 1h et 1h30 par séance. Le nombre de séances nécessaires pour vous sentir mieux dépendra de vos besoins, mais de façon générale, les changements peuvent s’installer assez rapidement, le RITMO est une thérapie brève, souvent efficace en 3 à 10 séances.

"La thérapie EMDR cible les souvenirs non traités qui contiennent les émotions, les sensations et les croyances négatives. L'activation par l'EMDR du système de traitement de l'information du cerveau (...) permet aux souvenirs anciens d'être "digérés" : cela signifie que ce qui est utile est appris, ce qui est inutile est éliminé et que le souvenir est désormais stocké de telle sorte qu'il ne cause plus de dégât."

                                                Francine Shapiro

                  

logo-has.jpg
inserm-logo.jpg
tile-apa-logo_tcm7-285922.jpg
Logo_APA_Stacked_260-1434556066087.webp
nice-logo.jpg
shapiro.aspx.jpeg

Dans quel cas ces thérapies peuvent vous aider ? 

 

Au départ, ces outils étaient utilisés pour permettre le retraitement d’événements traumatiques majeurs (accident, guerre, abus, deuil…). Depuis des années, ces approches sont aussi utilisées pour prendre en charge d’autres difficultés (dépression, anxiété, phobie, attaque de panique, TOC, addiction…).

Comme ces techniques permettent d’apaiser ce qui nous fait souffrir, cela peut nous aider à dépasser des émotions qui prennent trop de place dans nos vies (« je ne supporte pas rejet/ la critique »…), des pensées négatives que nous avons sur nous ou sur le monde (« je n’y arriverais pas », « personne ne peux m’aimer »…), un manque de confiance ou d’estime de soi, des ruminations, des comportements qui nous posent problèmes (« je suis impulsif »…), des angoisses ou du stress

 

Si vous souffrez de l'une de ces difficultés, je pourrais vous accompagner dans la majorité des cas. Il est aussi possible d’utiliser ces outils avec des enfants en bas âge, mais personnellement je ne travaille avec les enfants qu’à partir de 10 ans.

Vous avez des questions ? Contactez-moi et je vous répondrais avec plaisir.

Quelles sont les organismes qui recommandent l’EMDR ?

 

- L’Organisation Mondiale de la Santé recommande cette thérapie depuis 2013

- Au Etat-Unis, l'EMDR est recommandée par l’American Psychologist Association (1998), l’International Society for Traumatic Stress Studies (2000); l’American Psychiatric Association (2004) et le Department of Veterans Affairs and Department of Defense (2004)

- En France par l’INSERM (2015) et par la Haute Autorité de la Santé (2007)

- En Israël par le National Council of Mental Health Israël (2002)

- En Irlande par le Northern Ireland Department of Health (2003)

- Au Royaume Uni par le Department of Health (2001) et le National Institute for Health and Clinical Excellence (2005)

 

 

Pour aller plus loin :

Un documentaire passionnant diffusé sur la RTS pour comprendre l'EMDR :

https://pages.rts.ch/emissions/36-9/4200994-emdr-la-therapie-qui-chasse-les-demons.html?anchor=4304857

Si vous souhaitez allez plus loin, un livre de Shapiro à destination du grand public :

Quel est le niveau de preuve concernant l’efficacité de l’EMDR ? Synthèse des études médicales :

https://www.cochrane.org/fr/CD003388/DEPRESSN_psychotherapies-pour-le-traitement-du-syndrome-de-stress-post-traumatique-sspt-chronique-chez-les

 

Comment fonctionne l’EMDR ? Résumé de la littérature scientifique (pour les anglophiles) sur ses mécanismes d’action :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6106867/

 

Recommandations médicale suisse pour la prise en charge des traumatismes :

https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2006/revue-medicale-suisse-52/prise-en-charge-des-traumas-psychiques-par-le-praticien

 

Recommandation de l’OMS pour la prise en charge des traumatismes :

https://www.who.int/fr/news/item/06-08-2013-who-releases-guidance-on-mental-health-care-after-trauma